Quand la justice restaurative rencontre le good lives model

Une telle approche suppose. De cette façon, le délinquant peut être géré à la fois comme un contrevenant aux droits et comme un détenteur de droits. En , dans Probation Journal , une revue de criminologie, McCulloch et Kelly rapprochent les pratiques de la justice restaurative et le Good Lives Model en soulignant que. Le fait que les délinquants recherchent de meilleures vies, et pas simplement la possibilité de vies moins nuisibles, dirige aussi les efforts des praticiens correctionnels pour parvenir à des plans de restauration qui équilibrent les préoccupations et les intérêts de toutes les parties prenantes affectées par le délit: Il existe de nombreuses définitions du lien social [13].

Dès lors, les actions en justice restaurative visent à établir ou à rétablir ces liens. La création de cette identité pro-sociale nécessite, bien évidemment, une adaptation aux normes, valeurs et attitudes socialement acceptables.

Donc, bien que de perspectives différentes, le modèle de justice restaurative et le Good Lives Model sont tous deux des interventions sociales et psychologiques visant à r établir les liens sociaux et ce, à travers des modalités de restauration propres à chaque modèle: Dans la problématique de la délinquance sexuelle et de son traitement public médiatique, judiciaire, politique, psychologique , la notion de lien social est tout à fait centrale. Or, trop fréquemment, le bien-être et la dignité humaine du délinquant sexuel sont opposés à des intérêts, supposés supérieurs, que sont la protection de la victime et la sécurité publique.

En réponse à la potentielle dangerosité des délinquants sexuels, sur laquelle il y aurait par ailleurs beaucoup à dire, ceux-ci se voient isolés de la société et ce, de multiples façons: Ward et Birgden résument clairement la problématique:. Si le but de la punition est la réhabilitation, faire vivre les délinquants sans dignité et sans statut moral augmentera probablement leur tendance à récidiver plutôt que celle à réintégrer la communauté.

En effet, il sera difficile pour les délinquants de reconnaître à autrui des droits dont ils ont eux-mêmes été privés. Des actions de justice restaurative classique peuvent être menées mais elles sont rares et le plus souvent limitées à la médiation auteur-victime. McMurran — cité par Ward, a montre également que les délinquants sexuels de son étude sont engagés à rencontrer un certain nombre de besoins humains fondamentaux.

Sur le terrain, par contre, les applications du Good Lives Model dans la prise en charge des délinquants sexuels ne cessent de se multiplier. Ces expériences prennent place dans la communauté ou en milieu carcéral. Nous retiendrons cette abréviation dans nos références au Risk-Need-Responsivity Model. En effet, dans les pays anglo-saxons, la délinquance est perçue comme un problème moral, social et légal et la préoccupation sécuritaire y est très importante. Avec la création des états, la justice est devenue une mission régalienne. A la différence de son acception dans le contexte juridique, selon Wormith, Althouse, Simpson, Reitzel, Fagan et Morgan , la réhabilitation, dans le contexte psycho-légal, se réfère à une large gamme de programmes et de services psychosociaux conçus pour assister les délinquants à aborder les besoins liés à leur comportement délinquant et à obtenir un style de vie plus productif et plus satisfaisant.

Travailler à la guérison des victimes, des délinquants et des communautés qui ont été préjudiciées par le délit. Repenser les rôles et les responsabilités des autorités et de la communauté en augmentant la responsabilité et les ressources de cette dernière tout en attribuant un rôle de facilitation aux autorités. Selon Ward, Mann et Gannon , il est important de noter que les primary human goods sont sous-tendus par la prudence au sens philosophique de la capacité de discernement et de choix plutôt que par la morale.

Le «What Works?» et ses programmes cognitivo-comportementaux

Ces obstacles sont les suivants: Ce débat dépassant le cadre de notre propos, nous renvoyons le lecteur au numero spécial Ethical issues in forensic and correctionnal psychology de la revue Aggression and Violent Behavior , Volume 14 4 , Il peut regrouper les concepts de solidarité selon Durkheim , de sociabilité selon Simmel et de civilité selon Elias Weinberg, Gestion de la base de données: Nouvelle recherche. Public ISBD. Français fre Catégories: Article Permalink: D'enfant victime à adulte abuseur: Itinéraire d'un prisonnier Type de document: Editions La boite à Pandore Année de publication: Ce document témoignage est inédit.

Il est rarissime que l'on donne la parole à un agresseur sexuel. Nicolas Henri est un cas particulier, ce qui n'enlève rien ni à sa responsabilité ni à l'horreur de son acte.

Il a en effet accepté la totalité de sa peine sans aller en appel, a indemnisé ses victimes en acceptant une clause de réévaluation des indemnités, qu'il a versées. Et il s'est battu en prison pour accéder à une prise en charge thérapeutique promise par l'administration carcérale et qui traînait à venir. Il a écrit ce journal en prison et l'on y lit son cheminement de pensée, sa prise de conscience de la gravité de ses actes et l'évolution de sa responsabilité tout au long de sa peine, et plus particulièrement dès son suivi en thérapie.

Il nous a semblé important de pouvoir lire et appréhender le phénomène de l'agression sexuelle sur mineur dans sa globalité, sans se voiler la face. Il est utile de comprendre les mécanismes, mettre en perspective les moyens thérapeutiques et de punition pour faire diminuer les agressions de ce type. La mise en perspective des actes de Nicolas Henri et de son processus de pensée est éclairée par l'intervention de Serge Corneille, psychologue, spécialiste de la prise en charge des abuseurs sexuels.

Ces trois types de soins pénalement ordonnés dépendent d'une part du temps de la procédure pénale et d'autre part de la catégorie d'infraction, toutefois, ils nous invitent tous trois à réfléchir sur le rôle des différents acteurs Médecin, soignant psychiatrique ou psychologique, SPIP, e. Évaluation des aptitudes exécutives et de la cognition sociale dans la violence sexuelle: Sep Les épreuves neuropsychologiques explorant ces deux dimensions ont aussi été administrées à 14 sujets témoins appariés en âge, sexe et niveau socioculturel. Protocole pour une approche positive.

Full-text available.


  • Fil d'Ariane.
  • .
  • rencontre catholique traditionaliste.
  • rencontre coquine bourges gratuit?
  • ;

Oct Borum, R. Radicalization into Violent Extremism I: A Review of Social Science Theories. Journal of Strategic Security, 4 4 , Khosrokhavar, F. Schmid, A. Radicalisation, De-radicalisation, Counter-Radicalisation: A Conceptual Discussion and Litterature Review. Ward, T. Aggression and Violent Behavior, 11 1: Wilson, C. Circles of Support and Accountability: The Open Criminology Journal, 3, Jul Un chapitre speed-dating pour apprendre à connaître un GLMiste: Si je vous accompagne en GLM Gérard? Cela ne fait rien… tant que vous êtes engagé 3.

Selon un GLMiste… 4.


  • description pour site de rencontre homme!
  • Recommended publications!
  • Menu principal!
  • elite rencontre supprimer mon compte.
  • rencontre vierge tardif!
  • ;

Gérard, la question est: Puisque pour bien vivre, il vous faut un bon Plan de vie! Se passer demain des limites du présent: Intérêt à la fois sur les facteurs de risque Bonta et al. May Abstract des Journées d'Etude: Les avancées technologiques ont permis la création de nouveaux outils, telle que la réalité virtuelle ou encore le neurodroit, qui s'invitent aujourd'hui dans les pratiques. Toujours est-il que c'est aux professionnels des divers champs d'oeuvrer pour promouvoir et faciliter la ré insertion des individus.

Force est pourtant de constater la difficulté qui peut entraver le croise-ment des regards et pratiques professionnelles autour de la réinsertion en France. Mais où est passé le futur dans notre présent de la criminologie? McNeill et al. Bonta, J. Sécurité Publique Canada. De Vogel V.

Looking for the full-text?

Assessing Protective factors in forensic Psychiatric Practice: International Journal of Forensic Mental Health, Serin, R. Direction de la recherche du Service Correctionnel du Canada. Partners, policies and practices: The Time Cure: Jossey-Bass, San Francisco. La Psycho-criminologie au service de la Justice restaurative. La criminologie est faite de réflexion et de pratique.

Elle produit un corpus de connaissances sur le phénomène criminel à partir notamment de l'évaluation clinique des délinquants ; de l'analyse de patterns criminels récurrents ; de l'évaluation des politiques, des pratiques et des mesures préventives et de l'étude des populations pénales des institutions et des établissements. Pour autant, cette double dimension théorique et pratique conduit parfois au cloisonnement entre praticiens et chercheurs. Il s'agissait, pour les chercheurs et professionnels ainsi réunis, d'identifier et de mieux articuler les apports possibles de la criminologie à la professionnalisation des acteurs pénitentiaires.

Les contributions rassemblées dans cet ouvrage proposent des éclairages sur les modèles de savoir mobilisés dans les pratiques pénitentiaires ; sur les méthodes et outils d'évaluation et de prise en charge utilisés à l'étranger et en France ; sur les programmes reconnus comme efficaces à l'étranger ou dans des expérimentations françaises.

Le lecteur appréciera sans aucun doute la complémentarité et la richesse de ces deux approches. Préparer l'accompagnement restauratif dans le cadre de rencontre auteurs-victimes: Les outils issus des TCCE semblent fournir à la justice restaurative un cadre méthodologique nécessaire à la prise en compte des besoins des usagers. Les Innovations Criminologiques.

Apr Ce livre s'attèle à circonscrire la théorie et la pratique des modèle d'évaluation et d'accompagnement des auteurs et victimes d'infractions via des présentations d'outils d'exercices et de programmes. Les populations visées sont variées: Au sein des différents chapitres, des présentations de méthodes concrètes explicitent les modèles qui aujourd'hui démontrent des effets pertinents. A qui le lit, le doute doit être soulevé: Toutefois, le titre est séduisant, voire quelque peu trompeur. Hélas, ces modèles, ou bien leurs outils et programmes concrets, ne sont pas toujours connus et donc peu aisés à pratiquer.

Savoir si ces modèles et leurs déclinaisons pratiques conviennent intellectuellement aux professionnels ne nous concerne que peu dans cet ouvrage.

Catalogue en ligne

Nous ne nous revendiquons en aucun cas défenseurs des modèles criminologiques R. E, Justice restaurative et autres. Toute contradiction est bienvenue pour faire évoluer nos pratiques du quotidien et tendre vers un bien-être social et individuel. Dans le chapitre 3, nos collègues belges S. Corneille et N. Hirschelmann, L. Villerbu et P. Pour finir, croisant agressologie et victimologie pour en quelque sorte une pleine criminologie, L.


admin